Comment se débarrasser des rongeurs dans son jardin ?

Comment choisir un système de sécurité pour sa porte de garage ?
décembre 28, 2020
débarrasser des rongeurs

Campagnol, ragondin, rat musqué et souris sont autant d’invités indésirables que l’on ne souhaite pas forcément avoir dans son jardin. Malheureusement, ces êtres nuisibles trouvent toujours le moyen de se faufiler pour saccager les fleurs, les fruits et les plantes. Il y a néanmoins des astuces simples et naturelles pour s’en débarrasser. Elles ne présentent d’ailleurs aucun danger pour l’environnement ni pour l’homme.

Chasser les nuisibles en dégageant les pieds des arbres

Les rongeurs adorent les touffes d’herbe aux pieds des arbres afin de pouvoir s’y cacher, se reposer et dévorer tout à proximité. Pour y remédier, vous pouvez installer un bon piège à rat afin de limiter l’accès de ces êtres nuisibles à ces endroits. Vous pouvez aussi couper les hautes herbes qui entourent les troncs d’arbre. Ce faisant, vous détruisez un potentiel abri de rongeurs et vous rendez aussi votre jardin plus salubre. En plus de couper les herbes à proximité des arbres, évitez aussi de mettre du paillage près d’un arbre. Même s’il s’agit d’une méthode efficace pour éviter les mauvaises herbes et absorber l’humidité, le paillage est facilement pris d’assaut par les rongeurs. Si votre jardin dispose de légumes racines, un paillage n’est pas recommandé, car il constitue pour ces bestioles un refuge de qualité.

Favoriser la biodiversité et éviter le paillage

La biodiversité met en déroute les rongeurs. Vous pouvez l’apporter dans votre jardin en plantant par exemple des plantes indigènes, en construisant des abris à insectes et en laissant un peu d’espace à la nature sauvage. La biodiversité permet l’entrée dans votre espace vert de plusieurs espèces prédatrices des rongeurs comme les rapaces et les hérissons.

Installer un grillage fin et des pièges à nuisibles

Avec un grillage doté de mailles très fines, les rongeurs n’auront plus accès à vos plantes. Cette méthode est surtout recommandée pour les potagers afin de protéger les racines par l’installation de grillage au fond du trou. Pour le piégeage des rongeurs, il existe de nombreux pièges que vous pouvez utiliser. En dehors des pièges spécifiques à chaque rongeur comme le piège à ragondin ou le piège à rat musqué, il y a aussi le piège connecté. Ce dernier informe son utilisateur à distance si une cage s’est fermée.

Le plus simple des dispositifs de piégeage demeure néanmoins la cage classique avec un appât à l’intérieur. Il peut s’agir de fromage, de nourriture, d’un appât pour ragondin ou pour campagnols spécifiques. Attiré par l’odeur, le rongeur s’engouffre dans la cage qui se referme aussitôt. Il ne pourra sortir que si quelqu’un ouvre la cage. À l’instar des insectes, l’idée est d’attraper les rongeurs sans pour autant les tuer. Lors de la manipulation des pièges, il est recommandé de porter des gants pour ne pas laisser son odeur humaine. Une fois capturé, on peut ensuite les libérer dans la nature à une bonne distance de son jardin.

Se servir d’un répulsif naturel

La nature dispose elle-même des atouts nécessaires pour vous aider dans la chasse aux rongeurs. Vous pouvez par exemple verser des résidus d’ail à proximité des terriers des rongeurs. Quelques gouttes d’huile de ricin aussi entre les cultures sont très efficaces. Il y a aussi des répulsifs naturels à base d’huile d’os à trouver dans le commerce. Certaines plantes sont également connues pour leur forte répulsion des rongeurs. Il s’agit entre autres de la menthe, de l’eucalyptus, des bulbes de fritillaires, des euphorbes des jardins, des angéliques et bien d’autres. Ces plantes ont la particularité d’avoir une odeur insupportable pour les rongeurs.

Il y a également une décoction à préparer soi-même et à pulvériser tout le long des murs qui entourent le jardin. Cependant, si votre jardin se trouve près de la piscine, elle est à utiliser avec précaution. Tout ce qu’il faut pour cette recette est 1,25 L d’eau froide pour un gros piment fort. Ce qui implique 5 L d’eau pour quatre piments. L’ensemble doit bouillir de sorte à réduire l’eau au tiers de sa quantité. Enfin, il y a un répulsif à ultra-son insonore pour les humains, mais qui gêne considérablement les rongeurs. Il est certes un peu coûteux et non naturel, mais il est tout de même efficace. À défaut, il y a les bouteilles en plastiques dépourvus de culot qui s’avèrent également utiles. Il suffit de les disposer à l’entrée d’une galerie et le vent s’engouffre dans cette dernière par l’intermédiaire de la bouteille.

Essayer le purin de sureau ou adopter un animal domestique

Le sureau fait partie des répulsifs naturels les plus utilisés. Il est possible d’utiliser uniquement les bâtons ou de réaliser un purin. Pour les bâtons, vous n’avez besoin que de les planter entre deux cultures et il est conseillé d’utiliser des bâtons ayant quelques feuilles. Loin d’être un piège à nuisible, il s’agit d’un véritable repoussoir de rongeurs. Afin d’obtenir le purin, il faut tremper dans 10 L d’eau 1 kg de feuille de sureau durant 24 heures. Lorsque le temps est écoulé, le mélange sera porté à ébullition pendant 30 minutes puis vaporisé sur les feuilles susceptibles d’être dévorées par les rongeurs. Enfin, les animaux domestiques comme les chiens et les chats sont des chasseurs par excellence des rongeurs. Parfois, leur simple présence suffit à les faire fuir. Il est aussi possible d’utiliser de vieux vêtements dans lesquels il faut mettre des litières usagées imbibées d’urine de chat sur le chemin des rongeurs.