Comment transformer une véranda en serre solaire ?

Pierre reconstituée idéale pour le revêtement et les sols
octobre 5, 2020

Qu’est-ce qu’une serre solaire ou bioclimatique ?

Une serre solaire est un type particulier de véranda avec des caractéristiques techniques telles qu’elle ne devrait pas être comptée à des fins volumétriques du point de vue de l’urbanisme parce qu’elle est assimilée à un local technique.

Son utilisation fonctionnelle ne devrait pas être considérée comme une salle de séjour ou de travail et n’est donc pas destinée au séjour continu des personnes.

C’est l’équivalent de ce que les Allemands appellent “Wintergarten” et les Anglais “Winter garden”.

A l’intérieur, il est possible de cultiver et de faire pousser des plantes même lorsque les températures extérieures sont les plus froides.

La serre solaire est une solution de plus en plus utilisée, surtout dans les maisons individuelles, mais aussi dans certains contextes de copropriété.

Les conditions à remplir pour être considérées comme une serre solaire varient d’une municipalité à l’autre, en vertu de l’autonomie législative en matière d’urbanisme des régions italiennes.

En principe, cependant, la construction de serres solaires est encouragée précisément parce qu’elles ne représentent pas un volume supplémentaire par rapport à l’existant.

Même si elle n’est pas considérée comme un volume, la serre doit néanmoins respecter les autres paramètres fixés par les instruments d’urbanisme existants, tels que

La serre solaire comme système passif

La serre solaire est l’un des systèmes bioclimatiques dits passifs, c’est-à-dire ceux qui permettent une amélioration des présentations énergétiques non pas par des solutions d’ingénierie végétale, mais uniquement par des caractéristiques formelles, architecturales et de choix des matériaux.

Caractéristiques techniques d’une serre solaire

Pour être considérée comme une serre solaire, la véranda ne devrait pas être équipée d’un système de chauffage ou de refroidissement autonome, ni utiliser la climatisation du bâtiment sur lequel elle repose. Elle doit avoir une orientation entre le sud-est et le sud-ouest et ne doit pas présenter d’ombrage important.

Il doit être équipé d’un système d’assombrissement par le soleil d’été et de surfaces ouvrantes afin de permettre une ventilation naturelle sans affecter la climatisation hivernale.

Prévalence des surfaces vitrées dans une serre solaire

Un aspect important est la prévalence des surfaces vitrées, pour les fermetures verticales, horizontales et inclinées.

En général, il est exigé que la partie en verre représente au moins 70 % de l’enveloppe, mais certaines administrations exigent même 100 %.

Volume d’une serre solaire

Une autre exigence qui peut varier d’une administration à l’autre est le volume de la serre, qui ne peut généralement pas dépasser 10 % de la serre existante, bien que dans certains cas il existe des situations incitatives qui permettent jusqu’à 20 %.

Calcul du gain énergétique

D’un point de vue technique, le paramètre le plus important pour qu’une véranda soit considérée comme une serre solaire est le gain énergétique, c’est-à-dire l’amélioration du rendement par rapport à un bâtiment sans serre.

Ce paramètre varie aussi considérablement d’une municipalité à l’autre et peut être fixé à des valeurs allant de 5l 25%.

Le calcul du gain énergétique, qui doit être joint au projet soumis à la municipalité, est effectué selon la formule suivante :

(Q° – Q) /Q°

Il est donc clair que pour créer une serre solaire, il faudrait faire appel à un bon thermotechnicien qui travaille en collaboration avec un concepteur tout aussi valable, afin de traduire les besoins énergétiques requis en solutions formelles de bon goût architectural.