Clôture de sécurité pour son jardin : les solutions les plus sûres

Quel artisan appeler pour poser une terrasse en bois ?
juillet 10, 2020
Cambriolage : comment sécuriser son jardin ?
juillet 10, 2020

Les dispositions juridiques relatives à la clôture sont stipulées dans l’article 647 du Code Civil. Malgré les modifications qui ont été escomptées auparavant, ces dispositions demeurent invariantes dans leurs contenus que dans ses fonds. En effet, selon ces propos légaux, les murs d’une protection devraient avoir une hauteur minimale de 3,2 mètres si la ville compte plus de 50 000 populations. Par contre, si l’effectif d’habitants est inférieur à ce nombre, la hauteur de protection exigée est de 2,6 mètres. Ainsi, dans tous les cas, il faut effectuer une demande de permis ou de déclaration à la mairie pour implanter une clôture pour son jardin. En effet, choisir une clôture pour son jardin est un travail qui n’est pas tout à fait aisé puisqu’il faut réaliser un certain arbitrage afin de trouver celle qui est la plus convenable. Dans ce cadre, voici une piste en termes de clôture qui comporte des solutions convenables pour sécuriser son jardin.

La clôture à base de grillages

À la fois simple et fonctionnelle, le système de clôture avec des grillages est plus abordable et plus facile à installer. Les clôtures à base de grillage sont plus résistantes et peuvent recevoir un occultant comme la canisse, la haie artificielle et la brise vue. C’est ce qui peut être déduit dans l’étude intitulée « Thermogravimetric and differential thermal analysis of malachite and azurite in inert atmospheres and in air » effectuée en 1975 dans le Canadian Mineralogist par M. K. Senguin. Ce système de clôture est celui qui est le plus retenu dans les zones résidentielles dans les travaux de délimitation des jardins. D’une manière plus spécifique, malgré que les panneaux de grillages soient plus chers, ils demeurent plus résistants que les grillages en rouleau. En fait, il existe une multitude de matériaux qui peuvent servir de poteaux pour ce genre de clôture, comme les poteaux en bois, les poteaux en PVC ou les poteaux en fer. De plus, le système de clôture avec des grillages ne nécessite pas trop d’entretiens. Cependant, les grillages peuvent se rouiller avec le temps. En effet, cet acte provient de la réaction chimique qui se base sur la réaction de l’oxydation en contact avec l’air et l’eau de pluies.

La clôture en PVC

À la fois plus abordable et plus résistante en terme de solidité, la clôture en PVC ne nécessite pas également pas aussi trop d’entretien. En effet, il suffit juste de la nettoyer avec des eaux savonneuses en vue de lui rendre ses éclats. De plus, les clôtures en PVC demeurent insensibles face aux atmosphères salines et aux intempéries naturelles. Ce qui fait qu’elles sont également favorables si vous vous trouvez au bord de la mer ou dans des régions plus climatiquement plus fluctueuses. Il est à noter que, depuis ces dix dernières années, les producteurs de clôture en PVC ont mis au point des améliorations de ce type de clôture en gommant son aspect relatif à la plastique. Par conséquent, des clôtures en PVC se sont retrouvées parfaitement similaires aux clôtures en bois, voire même au béton ou aux rochers. Il faut bien retenir que les clôtures en PVC admettent aussi d’une large gamme de variétés, à savoir surtout :

  • Les palissades opaques et/ou semi-opaques : elles offrent une protection et une mise à l’abri vis-à-vis des regards des voisins,
  • Les palissades ajourées : elles permettent d’offrir une garde par rapport à la visibilité de la campagne environnante.

Cependant, une clôture en PVC trop claire risque de connaître un jaunissement plus rapide et plus accéléré quand elle est, en fur et à mesure, exposée aux rayons du soleil. Cette transformation provient, en fait, des rayons ultra-violets (UV) diffusés par le soleil. En plus, elle demeure sensible à la dilatation suite à des accroissements plus ou moins sensibles de la température. Il faut entendre par « dilatation » un accroissement du volume suite à une augmentation plus sensible de la température, et ce, qu’elle soit ambiante ou non.

La clôture en béton

Techniquement, en matières de durabilité et de résistance, la clôture en béton s’avère être la plus idéale. Elle est même conseillée si vous voulez clôturer un jardin de grande largeur. La clôture en béton est également conseillée si vous voulez une sécurisation de grande hauteur afin de protéger votre jardin contre les malfaiteurs et pour le mettre à l’abri des cambrioleurs. De plus, les clôtures en béton sont des très bons isolants phoniques. À cet effet, elles représentent une bonne solution dans le cas où vous habitez à côté d’une rue passante. Il est à noter que les bétons peuvent être également associés avec d’autres matériaux, comme l’aluminium ou le bois, tout en dessinant des formes géométriques pour avoir des personnalisations conformément à vos convenances. Ce genre de clôture peut, en effet, être laissé à l’état brut ou recouvert par des enduits afin de lui donner les colorations voulues. De même, il peut être également doublé par une clôture végétale afin de lui donner un air plus naturel. Cependant, l’installation d’une clôture s’avère être plus coûteuse et exige la disposition d’une série de connaissances et de savoir-faire plus spécifiques.

L’alternative avec la clôture composite

Conçue avec des résines de plastiques et des fibres de bois, la clôture composite est une des sécurisations de jardin qui offrent des dispositions sécuritaires non-négligeables. Avec ses bois composites, ce genre de clôture admet une large composition caractérisée par des matériaux imputrescibles. D’une manière plus naturelle, ce type de clôture est doté d’un aspect chaleureux tout en étant harmonisée avec les configurations qui sont à la fois modernes et traditionnelles. De plus, elle admet une résistance naturelle aux attaques d’insectes, aux champignons et aux rayons de soleil. Son plus grand atout réside dans le fait que cette clôture est à la fois à la base de plastique et de bois. C’est ce qui peut être déduit dans l’étude de Terry C. Laver, relative à l’ « Extruded sunthetic wood composition and method for making sam » du 14 mai 1996. Toutefois, la clôture bois composite exige un entretien d’au moins d’un lessivage tous les six mois. Elle nécessite également d’un traitement contre les mousses. Sur le côté de l’installation, elle exige un alignement plus rigoureux pour avoir plus d’harmonie.

La clôture en aluminium

À part sa grande résistance, notamment par rapport au vent et au mouvement tectonique, la clôture aluminium dispose aussi d’un bon design de par sa qualité esthétique en offrant plus de gammes d’une variété de décorations. Ainsi, avec ce métal découvert par Humphry Davy en 1807, il est possible de combiner une très grande possibilité de permutations de couleurs. Ce qui peut vous conférer, bien évidemment, des looks plus modernes, élégants, « chic » et plus contemporains. En plus de son rendu qui est de plus haut de gamme, la clôture en aluminium s’avère être aussi plus écologique en raison du fait que ce matériel peut subir un processus de recyclage à 100 %. Par cette raison, les études effectuées par Nagler et al. Dans « Turning solid aluminium transparent by intense soft X-ray photonization » confirme cet état. Toutefois, la clôture en aluminium est peu résistante face aux chocs mécaniques violents et nécessite la mobilisation d’une certaine somme budgétaire dans son installation.